/medias/image/16985590795abd0572d1f01.jpg
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Un bel exemple de solidarité

Information

-

30/09/2015

Découvrons le témoignage de Loïc Julliand, futur diplômé du Bachelor Arts Culinaires et Management de la Restauration de l’Institut Paul Bocuse, qui a mené cet été une mission humanitaire avec son équipe de Scouts à Madagascar.

"Nous sommes une équipe de 7 compagnons (branche aînée des Scouts et Guides de France, de 18 à 21 ans), du groupe de Belfort dans l’Est de la France.

Nous sommes partis pendant trois semaines au mois d’août à Madagascar dont deux semaines de rénovation et une semaine de découverte. Notre objectif était de rénover un collège à Ankazomena, un petit village de 400 habitants situé au centre de cette grande île. Nous avons préparé ce projet pendant deux ans en partenariat avec l’association « Se tendre la main Madagascar ». Ils nous ont orienté sur ce projet à monter de toutes pièces, et nous ont permis de rentrer en contact avec des personnes de confiance afin de débuter le chantier avant notre arrivée. Sur place, nous étions jumelés avec une équipe de Scouts et de Guides malgaches, ce qui nous a permis d’échanger sur nos habitudes de vie respectives et d’apprendre mutuellement de nos différences. Nous logions dans l’école primaire qui avait été rénovée récemment, sans eau potable ni électricité, mais nous avons appris à partager le quotidien de ces gens joyeux en toutes circonstances. N’ayant pas de formation en matière de construction, nous avons engagé cinq ouvriers malgaches sur lesquels nous nous sommes appuyés. Nous avons réalisé avec la douzaine de guides malgaches les gros travaux qui nécessitaient beaucoup de main d’œuvre. Par exemple : casser des pierres, damer le sol, transporter des pierres ou des briques, tamiser du sable, faire le ciment ou aller chercher de l’eau à la rivière… Nous avons aussi peint sur un des murs de l’école, une fresque avec les mots « FIHAVAVANA » qui signifient fraternité et solidarité. Au moment de notre départ, il ne restait plus qu’une semaine de travaux prise en charge par les ouvriers sur place, avant que l’école ne soit réhabilitée : elle pourra donc accueillir une centaine de collégiens dès la rentrée scolaire, en octobre 2015.

En plus de la participation à la rénovation de l’école, nous voulions consacrer une partie de notre temps à Ankazomena pour réaliser des animations avec les enfants du village. Nous avons organisé ensemble de grands jeux comme du football ou du baseball, mais aussi des animations telles que des chants, des danses, du dessin ou encore la réalisation de bracelets brésiliens… La barrière de la langue avec les plus jeunes était difficile mais les guides malgaches qui parlaient bien français permettaient d’assurer les échanges.

Grâce à cette action de rénovation et à ces moments de partage, nous avons vécu une véritable rencontre avec les Malgaches :
  • les ouvriers avec qui nous avons travaillés,
  • les Scouts et Guides malgaches avec qui nous avons partagé notre quotidien : chantier, marché, repas, veillées…
  • les enfants du village timides mais très curieux qui sont souvent venus voir ce que nous faisions et avec qui nous avons joués,
  • les villageois et paroissiens sincèrement reconnaissants de ce que nous avons réalisé et qui nous ont apporté plusieurs fois de quoi manger (légumes, poule, coq ou lapin… vivants !) en signe de remerciement.

Pour le week-end de l’Assomption, nous nous sommes rendus à la capitale pour assister à la messe du Père Pedro qui a beaucoup œuvré contre la pauvreté à Madagascar. Ce fut un moment riche en couleurs, en danses, en chants et en émotions, avec 120 baptêmes célébrés ce jour-là…

Nous avons terminé notre voyage à Madagascar par une semaine de découverte : séjour à l’île Sainte-Marie en passant par la réserve naturelle d’Andasibe. Des régions un peu plus touristiques avec des paysages magnifiques ainsi qu’une faune et une flore endémiques très variées.

C’est donc une expérience unique que nous avons eu la chance de vivre cet été en partant sur l’île de Madagascar ; une expérience humainement enrichissante dont on ressort grandi et bousculé. L’accueil chaleureux et sincère des Malgaches malgré la simplicité de leurs conditions de vie et la pauvreté qui les touchent nous font réfléchir et nous ramènent aux essentiels.

Misoatra !"

"Vous faites bien plus qu’une école, vous cassez le mur de l’indifférence en tissant des liens d’amitié avec les Malgaches." Père Pedro
 La 7ème Compagnie - Alice, Anastasie, Charlène, Mélie, Justine, Basile et Loïc (étudiant en Bachelor Arts Culinaires et Management de la Restauration 

111 vues Visites

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Information

Hommage à Paul Bocuse

User profile picture

Amalia Juarez

24 janvier

Information

La nouvelle promotion Institut Paul Bocuse entre dans la légende

User profile picture

Amalia Juarez

09 janvier

Information

Le Réseau "Alumni For Good" vous souhaite de joyeuses fêtes !

User profile picture

Amalia Juarez

21 décembre