/medias/image/16985590795abd0572d1f01.jpg
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Maria Luisa Gamero, cadre commercial chez Oryx Rotana Doha (Qatar)

Portrait

-

19/12/2013

« J’ai grandi à Lima au sein d’une famille qui aime recevoir et qui adore surtout la bonne cuisine ! »
 
Maria Luisa a été élevée au rythme intensif de l’entreprise de traiteur de sa mère à Lima (Pérou). Gérer une entreprise familiale requiert des connaissances approfondies en finance, comptabilité, contrôle de gestion, contrôle des coûts, revenue management. Après avoir obtenu une licence en tourisme et hôtellerie à l’Université San Martin de Porres à Lima, Maria Luisa a suivi une formation continue spécialisée dans l’événementiel et le marketing de services à l’école Le Cordon Bleu à Lima. Pour compléter ses études et ainsi se donner les moyens d’évoluer rapidement dans le milieu de l’hôtellerie de luxe, Maria Luisa décide d’intégrer le Master Management International de l’Hôtellerie et de la Restauration de l’Institut Paul Bocuse.
 
« J’ai appris à parler français dès la maternelle dans une école française à Lima. Puis, j’ai suivi une formation de Français Langue Etrangère (FLE) pendant 6 mois et j’ai travaillé en tant que professeur de français (niveau élémentaire) pendant trois ans à l’Alliance Française toujours à Lima. Cette expérience pédagogique m’a permis d’obtenir le niveau requis pour intégrer une grande école, mais aussi pour effectuer des stages en contact direct avec la clientèle. »
 
Au cours de ses études à l’Institut Paul Bocuse, Maria Luisa se concentre sur l’analyse de la rentabilité des segments de clientèle au sein du département banquet d’un hôtel. Ce sujet devient son mémoire de fin d’études qu’elle appliquera pendant dix mois au sein de l’Hôtel de Crillon à Paris. Cette expérience fut une réussite grâce à la création de nouveaux outils : un compte de résultat, un balanced scorecard et une carte stratégique.
 
« En tant que candidate à l’admission au Master Management International de l’Hôtellerie et de la Restauration, j’ai reconnu le professionnalisme de mon interlocuteur dès le premier appel téléphonique, la ponctualité et la réactivité pour accepter ma candidature. Une fois arrivée à l’Institut, j’ai apprécié la formation personnalisée et la qualité des enseignants internationaux. J’ai aussi été marquée par la rigueur et la possibilité de travailler sur des projets réels. »
 
Après avoir vécu plus de deux ans entre Lyon et Paris, Maria Luisa souhaitait à nouveau partir dans une région en plein boom économique : le Moyen-Orient. Le défi est donc de taille : nouveau pays, nouvelle culture, nouvelle langue... « Je souhaitais aller vers l’inconnu, élargir mon bagage culturel et briser les stéréotypes. »
 
Maria Luisa découvre le site de recrutement en ligne de la chaîne hôtelière Rotana grâce à Nathalie Coulon (2005), directrice ressources humaines du Park Rotana Abu Dhabi. Intéressée par son profil, la direction lui propose alors le poste de cadre commercial en charge du développement des ventes de l’hôtel Oryx Rotana Doha au Qatar. Nicolas Budzynski (2006), directeur des opérations restaurant chez International Hotels Establishment (IHE) à Bahreïn et Vincent Camus, coordinateur de projets au Qatar Museums Autorithy, ont ensuite pris le relai pour l’aider à s’installer à Doha. « Je suis très reconnaissante de toute l’aide qu’ils m’ont apportée. Le fait de “connaitre” quelqu’un avant de m’installer à Doha a beaucoup contribué à la réussite de mon intégration dans cette ville qui m’était jusque-là totalement inconnue. »
 
Depuis l’été dernier, Maria Luisa est en charge du développement commercial, des relations avec les agences de voyages et tours opérateurs et agit en tant que responsable des comptes pour les entreprises basées dans les pays francophones et hispanophones. « Dès mon arrivée, la direction m’a confié des projets et des responsabilités importantes. Je m’occupe par exemple de gérer le RFP (Request For Proposal) pour l’hôtel, ce qui consiste à recevoir une invitation (travail de prospection) auprès des grandes sociétés pour leur Hotel Program, ensuite de respecter les deadlines pour soumettre notre offre ainsi que pour les demandes de renégociation. Le poste de cadre commercial est fascinant car on développe ses aptitudes relationnelles, on travaille également en étroite collaboration avec tous les départements de l’hôtel. Savoir gérer le contact avec le client est essentiel pour construire une relation de confiance à long terme. »
 
Maria Luisa nous livre ses trois conseils indispensables pour devenir un bon cadre commercial :
 
  1. Profiter de chaque opportunité pour développer son réseau professionnel ;
  2. Etudier des langues étrangères (il vaut mieux une ou deux bien maitrisées, que cinq ou six dont le niveau est élémentaire) ;
  3. Lire, lire, lire – le journal (tous les jours) pour suivre les actualités internationales, des magazines spécialisés en hôtellerie, des études de sources fiables, être attentif aux nouvelles tendances.
 
Maria Luisa veille à appliquer chaque jour ces trois conseils qui font d’elle une femme accomplie dans son rôle de cadre commercial de l’hôtel Oryx Rotana Doha au Qatar.


Oryx Rotana Doha
P.O. Box 29922
Doha, Qatar
www.rotana.com
 

954 vues Visites

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Portrait

Louis-Augustin Gardon (Alumni 2015) fait rayonner l’Institut Paul Bocuse à l’Hotel Eclat à Pékin (Chine)

User profile picture

Amalia Juarez

22 mars

Portrait

"Comment renouveler son offre et ses techniques culinaires grâce à la formation continue ?" par Emmanuelle Coureault (Alumni 2000)

User profile picture

Amalia Juarez

14 février

Portrait

Daria Danaila (Alumni 2014), Directrice des achats chez Eurolink Medical Congresses à Londres (UK)

User profile picture

Amalia Juarez

19 juillet