/medias/image/16985590795abd0572d1f01.jpg
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Antoine Default, Contrôleur financier de l’hôtel The Alpina Gstaad (Suisse)

Portrait

-

09/09/2013

« A 26 ans, j'ai atteint l'objectif que je m’étais fixé à moyen terme, en sortant de l'Institut Paul Bocuse. »

Après avoir obtenu un Baccalauréat scientifique, Antoine intègre l’Institut Paul Bocuse en 2003 par passion pour la cuisine et son environnement. « Je ne souhaitais pas suivre le cursus Arts Culinaires et Management de la Restauration car cuisiner devait rester un passe-temps, un plaisir et non, un emploi à temps plein. Les journées portes-ouvertes m'ont permis d’étudier d'autres possibilités. Le programme Management International de l’Hôtellerie et de la Restauration proposait alors une large palette de débouchés. »

Au cours de ses études à l’Institut Paul Bocuse, Antoine effectue ses stages dans les hôtels les plus prestigieux au monde. En première année, il intègre la réservation et le room-service de l’Hôtel Saint-Barth Isle de France (Antilles françaises). Puis, il découvre le cost control au Four Seasons Hotel George V Paris avant de s’envoler l’année suivante pour les Etats-Unis. Pendant 18 mois, il suit un Management Training à l’Inn of the Anasazi Hotel de Santa Fe. Un programme qui lui offre l’opportunité de développer ses compétences en tant que responsable comptabilité fournisseurs et paie, night audit et front office supervisor.

Une fois son visa expiré, Antoine postule dans divers hôtels à l’international, certain de trouver en peu de temps la bonne opportunité. Et, c’est grâce à son ancienne chef de réception qu’il envoie sa candidature au Grand Hotel Park 5* à Gstaad en Suisse et qu’il obtient le poste de comptable bilingue français/anglais. Deux ans plus tard, l'hôtel prévoit de fermer ses portes pour une rénovation de 10 mois. « J'ai eu l'opportunité de suivre mon directeur général et de participer à l'ouverture du Starling Hotel à Lausanne, un 4* business, en tant que responsable administratif. L'équipe était plus restreinte, j'ai donc eu le rôle de "pivot" : tantôt support administratif et opérationnel pour la chef de réception et le responsable F&B, que support RH pour la direction. J’ai effectué la formation des night auditors et surtout géré la comptabilité en interne (contrôle des revenus, des coûts, des achats, des inventaires, définition des objectifs). Beaucoup de travail, de stress, de découvertes, d'apprentissage... Après un an et demi, la direction change, la motivation n'est plus la même. Je profite de ce temps pour apprendre l'allemand sans quoi mes possibilités en Suisse resteront limitées. Pendant deux mois, j’alterne entre 4h de cours d’allemand en journée et le travail de Chef de service le soir dans une brasserie à Thun (Suisse allemande). »

Pendant ce temps, d’anciens collègues l’informent de la construction d’une équipe d’encadrement pour le tout prochain hôtel 5* de la région, qui représente le quatrième hôtel de ce standing pour un village de 3 000 habitants. Sans plus attendre, Antoine envoie sa candidature spontanée pour un poste non défini. Souhaitant former une équipe jeune et dynamique, le directeur voit en lui le candidat idéal pour occuper le poste de contrôleur financier. « Je suis arrivé au bon moment ! Et là c'est le rêve, mission accomplie : à 26 ans j'atteins l'objectif que je m’étais fixé à moyen terme, en sortant de l'Institut Paul Bocuse. De retour à Gstaad, nous sommes 380 jours avant l'ouverture et tout reste à faire : création de contrats avec les fournisseurs, définition des budgets, élaboration du plan comptable, configuration des divers systèmes de gestion, réalisation des achats d'ameublement et de matériel opérationnel, mise en place des procédures, formation du personnel… Et enfin l’ouverture officielle ! Cela fait maintenant 10 mois que l’hôtel The Alpina Gstaad est ouvert. Je suis responsable pour l'ensemble de la comptabilité, des achats, du cost control et du support informatique. Grâce à ce nouveau poste, je gère une équipe de trois personnes et je traite directement avec la direction, les chefs de département, les propriétaires et actionnaires… »

D’après Antoine, rigueur, régularité, capacité d'analyse, de prise de recul et intégrité sont des qualités nécessaires à l’exercice de ce métier si passionnant qui permet d’être au cœur de la gestion de l’hôtel.

« Le hasard ou l'opportunisme dont on peut faire l'objet, c'est comme la chance : il faut savoir les provoquer. Il faut se fixer des objectifs puis se donner les moyens d'y arriver, travailler dur et ne pas baisser les bras ! »


The Alpina Gstaad
Alpinastrasse 23
3780 Gstaad
Suisse
 
 

923 vues Visites

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Portrait

Louis-Augustin Gardon (Alumni 2015) fait rayonner l’Institut Paul Bocuse à l’Hotel Eclat à Pékin (Chine)

User profile picture

Amalia Juarez

22 mars

Portrait

"Comment renouveler son offre et ses techniques culinaires grâce à la formation continue ?" par Emmanuelle Coureault (Alumni 2000)

User profile picture

Amalia Juarez

14 février

Portrait

Daria Danaila (Alumni 2014), Directrice des achats chez Eurolink Medical Congresses à Londres (UK)

User profile picture

Amalia Juarez

19 juillet