/medias/image/16985590795abd0572d1f01.jpg
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

"Les enjeux de la RSE dans le tourisme et ses applications au Club Méditerranée" par Bénédicte Vallat et Olivier Bouché - Club Méditerranée

Conférence

-

25/06/2014

Bénédicte Vallat, Responsable des projets Développement Durable Corporate et Olivier Bouché, Responsable Food & Beverage, Direction Produit et Support, Villages Europe Afrique Antilles nous ont fait le plaisir de répondre présent lors de cet Alumni Meeting Tour. Ensemble, ils nous ont présenté de manière concrète les actions mises en place en faveur du développement durable par le Club Méditerranée.
 

Le Club Méditerranée est présent dans plus de 40 pays avec 1,5 millions de clients internationaux.
 
Partant du constat que le mode de développement actuel n’est pas durable, que non seulement il ne compromet la capacité de notre planète à satisfaire les besoin des générations futures, il impacte déjà les générations actuelles (changement climatique, insécurité alimentaire...), il en va de la responsabilité de tous en tant que citoyens et consommateurs mais aussi en tant que politiciens, scientifiques et entreprises. Et le Club Méditerranée souhaite prendre sa part de responsabilité en tant qu’entreprise responsable. Etre une entreprise responsable veut dire identifier les impacts de son métier pour réduire les impacts négatifs et augmenter les impacts positifs, et ainsi en rendre compte à la société.
 
En 2005,  la Direction développement durable a ainsi été créé au sein du groupe et a bâti son programme en s’appuyant sur des analyses sérieuses effectuées en 2006 (enquête Ipsos pour le point de vue des clients et prospects ; Analyse du Cycle de Vie d’un village pour le point de vue des scientifiques, notations extra financière pour le point de vue des financiers). Même si bien avant cela, le Club Méditerranée possédait des valeurs et des pratiques qui s’apparentaient déjà au développement durable sans en porter le nom, telles que :
- la mise en place d’énergies renouvelables (ex : champs de capteurs solaires) ;
- la création de moyens techniques pour économiser l’eau
(ex : station d’épuration et recyclage de l’eau usée qui sert ensuite pour arroser les jardins) ;
- l’élaboration d’un traitement biologique fait par des plantes
(ex : piscine naturelle en Chine) ;
- la volonté de contribuer à l’économie locale et au développement afin de faire vivre ensemble des nationalités et des cultures différentes. Depuis 1978, la Fondation Club Méditerranée permet aux Gentils Organisateurs (GO), de s’impliquer de manière bénévole à certaines actions solidarité dans les pays où le Club est implanté.
 
Il y a deux ans, le programme de développement durable a été redynamisé et porte aujourd’hui le nom de "GLOBE MEMBERS". Ce nouveau programme pérenne s’articule autour de quatre grandes thématiques :
  • L’environnement
  • Le social
  • La culture
  • Le management durable.
 
« La solidarité vient en plus de la responsabilité, il ne peut y avoir de solidarité sans responsabilité préalable. » Bénédicte Vallat
 
En 2014, le Club Méditerranée compte 40 villages éco-certifiés dans le monde. Les "Green globe-trotters" sont des personnes qui sont formées en amont afin d’aller de village en village dans le but d’apporter les outils et la méthodologie pour aider les villages à obtenir la certification. Dans chaque village, ils s’appuient sur les "Green Globe Coordinateurs" qui font partie de l’équipe du village.
Les Gentils Employés (GE) sont recrutés 100% localement et sont donc non mobiles à l’exception d'accords internationaux gérés sur des pays tels que le Maroc, la Tunisie, la Grèce, la Suisse, le Portugal… ce qui permet de gérer les flux saisonniers et de fidéliser les meilleurs employés. A l’instar des GO qui sont recrutés au niveau international avec une grande mobilité.
Un GO est recruté, selon son profil métier pour sa première saison dans son pays de résidence, ce qui lui permettra d'intégrer l’entreprise et de comprendre les codes de fonctionnement. Selon son potentiel détecté et son souhait d'évoluer, le Club Méditerranée lui permettra de suivre rapidement un programme de formation métier et/ ou managérial personnalisé et de voyager au niveau des pays et des zones pour s'imprégner et grandir sur une dimension multiculturelle.
 
Olivier Bouché nous a également exposé les enjeux d’une table durable :
« Nos clients sont toujours plus sensibles aux initiatives favorisant le développement durable. Pour moderniser notre table, nous avons souhaité améliorer la qualité des produits de nos buffets, des produits "marqueurs", très qualitatifs, et le plus souvent possible originaires de nos régions. Nous scénarisons ces produits, en proposant des assiettes dressées "à la minute" au buffet réduisant ainsi  le gâchis alimentaire. Revenir à une cuisine avec de vraies valeurs, des émotions simples, mettant en avant des artisans : nos chefs de cuisine et nos fournisseurs.
Nos intervenants insistent sur l’importance de travailler avec des vrais produits de saison afin de mieux gérer les matières premières. En ce sens, au niveau de la qualité des produits, le groupe montre son réel engagement pour la protection des espèces comme avec le programme 'Seafood choice, produits de la mer'. Une sensibilisation sur l’origine des produits qui s’adresse aux acheteurs, aux acteurs du village Club Méditerranée et bien évidemment à leurs clients. Il y a donc là un vrai rôle pédagogique à tenir. »
 
Pour développer les achats locaux, le Club Méditerranée a mis en place un partenariat avec Agrisud, une ONG qui lutte contre la pauvreté et l’insécurité alimentaire des plus démunies. Il s’agit de soutenir des très petites entreprises (TPE) pour développer une agriculture vivrière locale. C’est ainsi que 180 TPE ont été soutenues au Sénégal, Maroc, Tunisie, Brésil. Les produits issus d’une agriculture écologique sont sains, de grande qualité gustative, et très appréciés de leurs chefs cuisine et de leurs clients.
 
Toutes ces mesures mises en place par le Club Méditerranée portent leurs fruits puisqu’elles ont été récompensées en 2013 par le "Trophée achats éco-responsables" du magazine Décision Achats et cette année par le "Trophée Maroc du tourisme responsable développement économique et social".

389 vues Visites

Documents1

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Conférence

A la recherche des femmes chefs

User profile picture

Amalia Juarez

28 novembre

Conférence

Voxx n°4 - Rencontre avec Linda Bortoletto et Hasan Haj Yahia "L'audace nous rendra libres"

User profile picture

Amalia Juarez

03 juillet

Conférence

VOXX n°2 - Viking Cruises

User profile picture

Amalia Juarez

18 mai